Augmented Translation

Qu'est-ce que la post-édition complète ?

Après la post-édition légère, il est temps de découvrir la post-édition complète : un service qui n’a rien à envier à la traduction, mais qui implique une approche très différente. La méthode de travail, elle aussi, est particulière ; il est nécessaire de l’adopter pour ne pas tomber dans les pièges de la traduction automatique.


Qualité : un concept qui reste subjectif

Comme mentionné dans le premier article de la série, la qualité est un concept subjectif. En revanche, une post-édition complète implique une intervention humaine plus importante par rapport à une post-édition légère, car toute erreur sera minutieusement dénichée afin de produire un texte d’une qualité comparable à une traduction conventionnelle.


Ce que vous devez faire

Si, lors d’une post-édition légère, le post-éditeur peut accepter des phrases avec une syntaxe trop fidèle au texte source (on peut parler aussi de « transfert direct » ou « mot à mot »), voire laisser passer une incohérence terminologique, quand il s’agit d’une post-édition complète, il doit intervenir sur la traduction automatique plus en profondeur et :

  • Corriger les erreurs grammaticales

  • Corriger les erreurs de syntaxe

  • Corriger la ponctuation

  • Ajouter les informations manquantes et enlever les informations ajoutées

  • Appliquer la terminologie correcte de façon cohérente

  • S’assurer que le style et le ton soient adaptés au contenu traité

  • Vérifier que les concepts sont transférés correctement.


Ce que vous devez éviter

Comme pour tout projet de post-édition, vous devez éviter d’apporter des modifications résultantes d’une préférence personnelle ; cela concerne le style et l’utilisation de synonymes pour embellir un paragraphe, par exemple.


Le but d’une post-édition complète

Le but visé par ce type de post-édition est d'obtenir une qualité finale comparable à celle d’une traduction conventionnelle. Toute erreur commise par la machine est corrigée et le bon emploi de la terminologie est vérifié.


Les consignes du client font la loi

Le niveau d’intervention humaine souhaité par le client doit être clair. Pour faire une post-édition complète, les corrections apportées à un texte traduit automatiquement sont nombreuses, mais rappelez-vous d’éviter d’ajouter votre « touche personnelle » : votre style de traduction doit malheureusement être sacrifié.


Ce type de post-édition est le plus demandé parce qu’il assure une qualité comparable à celle d’une traduction conventionnelle, mais la productivité est plus forte (augmentation de la productivité d’au moins 25 % par rapport à une traduction). Pour parvenir à atteindre l’objectif de qualité fixé par le client sans sacrifier votre rentabilité, je vous conseille d’exploiter l’ensemble de vos outils, comme la reconnaissance automatique de la terminologie et les outils de contrôle qualité en général.


Dernier conseil : évitez de vouloir atteindre la perfection ; en post-édition, c’est une mauvaise habitude qui vous fera perdre du temps précieux !



Pour creuser davantage le sujet :

29 views0 comments

Location

Lyon, France

Contact / Collab

Follow

  • LinkedIn
  • YouTube
  • Twitter

© 2020, Enrico Antonio Mion – Mentions Légales