Augmented Translation

Apple Translate fait trembler le monde de la traduction

Super, Enrico. Tu veux vraiment parler de l’énième appli qui promet de faire de la traduction ? Il existe déjà des dizaines d’applis similaires. De plus, apparemment elle ne sait traiter qu'une dizaine de langues.


Détrompez-vous

Pour ceux et celles qui ne le savent pas, Apple a dévoilé en juin dernier l'application « Translate ». Comme son nom l'indique, il s’agit d’une application qui peut traduire en temps réel et gérer 11 langues, dont l'allemand, l'anglais, l'arabe, le chinois, le coréen, l'espagnol, le français, l'italien, le japonais, le portugais et le russe. Je ne veux pas que cet article devienne un tutoriel sur l’utilisation de cette application et je ne veux surtout pas vous vendre les produits de la marque à la pomme, mais si vous êtes curieux·euse, je vous invite à regarder cette vidéo pour vous faire une idée de l'interface utilisateur de cette application. Remarquez-vous des similitudes avec les outils de TAO ?



Et alors ?

Bien sûr, il s'agit encore de la énième application de traduction, mais c'est un détail qui la rend unique : cette application fonctionne sans connexion Internet. C'est tout ? Non, cette application fonctionne sans connexion Internet et utilise un moteur de traduction automatique neuronal.


Bien que nous n'ayons pas encore pu évaluer la qualité des traductions (l'application sera préinstallée sur les appareils Apple avec la nouvelle version d'iOS prévue pour la mi-septembre), les mots « hors ligne » et « neural » suffisent pour que cette nouvelle fasse trembler le monde de la traduction.


Cette nouvelle technologie hors ligne implique que les traductions sont totalement anonymes et restent sur l'appareil. Tout risque d’utilisation ou perte de données lié à l'utilisation d'un service de traduction automatique tel que nous le connaissons aujourd'hui n'existera plus.


Un rêve bientôt réalité ?

J'attends depuis longtemps le jour où chaque traducteur aura son propre moteur de traduction automatique sur son ordinateur, qu'il pourra utiliser sans connexion Internet. Imaginez que vous puissiez utiliser la traduction automatique tout comme vous utilisez les mémoires de traduction : que vous puissiez l'intégrer dans un projet, que vous puissiez la former en permanence avec de nouvelles traductions et (surtout) que vous soyez le seul à y avoir accès.

Plus d'abonnements, plus de débats sur la qualité, plus de risques de vol de données.

Pour moi, cette application n'est pas à prendre à la légère. Elle représente un avant-goût de ce que peut être la technologie de demain. La traduction automatique hors ligne qui s'intègre parfaitement à notre environnement de traduction augmentée. La pièce manquante d'un puzzle qu'il nous a fallu longtemps pour compléter.

Location

Lyon, France

Contact / Collab

Follow

  • LinkedIn
  • YouTube
  • Twitter
  • Strava

© 2020, Enrico Antonio Mion – Mentions Légales